" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciné Laudon. Actualités du Cinéma de St Jorioz Haute Savoie. Art & Essai. Buzz.

Bassin annécien: les petites villes et les villages ont aussi le droit à leur cinéma

28 Mai 2016 , Rédigé par LEILA LAMNAOUER Publié dans #Informations

Grâce entre autres au dispositif Écran Mobile proposé par la fédération des œuvres laïques de la Haute-Savoie, les petites communes et les villages du bassin annécien peuvent eux aussi profiter des derniers films sortis en salle. Explications

LEILA LAMNAOUER

Bassin annécien: les petites villes et les villages ont aussi le droit à leur cinéma

Depuis plus de 30 ans, la fédération des œuvres laïques (Fol) de la Haute-Savoie permet aux petites communes et aux villages du bassin annécien d’accéder aux sorties cinéma. C’est par le biais du centre départemental de la promotion du cinéma (CDPC), structure indépendante, que la Fol propose cet accès cinématographique. « Dans certaines communes, il existe des salles fixes, sinon les projections se déroulent dans une salle des fêtes ou communale, par exemple », explique Caroline Dragacci, collaboratrice de Michel Caré, directeur du CDPC.

Une liberté sur la programmation

Chaque mois, la structure envoie un mail proposant 15 à 20 films présélectionnés. « Chaque salle ou association choisit dans cette présélection. Mais il est également possible qu’elle fasse des demandes auprès de nous, sur des films qu’elle souhaiterait voir projetés. Car nous sommes très attachés au fait que ce soit elle qui ait aussi un droit de regard sur la programmation qu’elle va proposer aux habitants », poursuit la collaboratrice.

Si la commune n’a pas de vraie salle de cinéma, le CDPC met à disposition un projectionniste, qui s’occupe non seulement de la projection mais aussi de l’installation du matériel. « On a 4 personnes au minimum qui tournent sur nos secteurs définis. On a également trois appareils numériques de projection ». Certaines villes investissent dans l’achat d’un écran, mais la Fol peut aussi, en cas de besoin, en amener un.

La structure explique qu’elle fait toujours en sorte de répondre aux demandes des communes. « On travaille beaucoup avec les bénévoles, qui ont souvent monté une association dédiée, ou avec les MJC, les foyers d’éducation populaire, ou encore les collectivités », détaille Caroline.

A moindre coût

L’objectif étant de permettre l’accès à tous au cinéma. « On sait que certaines personnes ou scolaires ne peuvent pas se rendre dans les grands centre-villes ou n’ont pas les moyens de se payer une séance cinéma dans de grands multiplexes. Avec ce système, c’est possible ». Mais le but n’est pas seulement de projeter des films, c’est aussi d’apporter du lien social, du débat. « On essaie aussi d’inviter des réalisateurs, ou des intervenants avant ou après la projection. Et avec le numérique, on peut maintenant intégrer des annonces d’événements avant la projection ».

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article